Vous êtes ici : AccueilBlogArticlesCollecte sélective : les habitants d’une cité HLM de Drancy font des économies grâce à leurs déchets !

Collecte sélective : les habitants d’une cité HLM de Drancy font des économies grâce à leurs déchets !

TOMRA et la ville de Drancy ont décidé en 2014 d’unir leurs forces pour encourager le tri sélectif au niveau de l’habitat collectif. Ce rapprochement s’est concrétisé par l’installation d’un automate de tri qui accompagne au quotidien les locataires d’une cité, en les créditant de 10 centimes d’euros pour chaque emballage rapporté. Deux ans après, le concept est un vrai succès qui a permis la collecte de plus de 300 000 objets !

Une habitante vient déposer ses emballages recyclables dans l'automate de collecteQui n’a jamais douté en jetant un déchet dans sa poubelle ?  Les locataires de la cité Paul Vaillant-Couturier de Drancy n'ont plus ce problème. Grâce à l'automate de tri installé par l'OPH de Drancy, plus de craintes à avoir, ce dernier n’accepte en effet que les emballages recyclables. Les résidents de la cité s’identifient au moyen d’un code, ce qui a pour but d’enregistrer leurs dépôts sur leur compte personnel et de permettre ainsi à l’OPH de les récompenser en début d’année.

Les locataires rétribués

En effet, pour les inciter à trier, le bailleur les rétribue à hauteur de 10 centimes par objet déposé sous la forme d’une réduction des charges locatives annuelles, plafonnée à 50 €. Les trois familles les plus assidues du quartier voient quant à elles cette réduction portée à 100 € pour entretenir la compétition tout au long de l’année. La collectivité est alors assurée d’augmenter les tonnages mais surtout d’améliorer la qualité des matériaux repris, en vue de leur recyclage futur. 

Il s’agit ici d’influer sur les mentalités et sur l’image que les résidents se font des déchets. A travers cette incitation financière, les habitants sont naturellement conduits à intégrer que ces déchets sont des ressources valorisables pour eux-mêmes comme pour la communauté. De fait, l’effet recherché est bien au rendez-vous, comme en témoigne une résidente venue déposer 178 objets : « Depuis qu’il y a ce système, il n’y a plus de cochonneries par terre, et puis j’ai eu 50 € en moins sur ma quittance de janvier. » Le dispositif a eu en effet comme résultat de mobiliser les résidents et de faire disparaître les déchets sauvages (bouteilles, canettes) des parties communes et des espaces verts.


On observe du reste que c’est l’ensemble des collectes sélectives sur le quartier qui ont ainsi été dynamisées, y compris le verre, les papiers, cartons et journaux-magazines, et pas seulement celles des déchets repris par l’automate. Finalement, depuis le début de l’opération, 23 tonnes de matériaux recyclables ont été collectées, sur un territoire où auparavant seul le verre était concerné.

Le tri en Ile-de-France : un potentiel inexploité

Avec son vaste parc de logements collectifs et sa forte densité de population, l’Ile-de-France est en tête, avec la région PACA, du classement peu reluisant des régions de France où les performances de tri sont les plus basses. Selon l’ORDIF (Observatoire Régional des Déchets d’Ile-de-France), les tonnages d’ordures ménagères résiduelles sont en constante baisse depuis des années, mais le tri stagne. La marge de progression est pourtant importante puisqu’il reste encore près de 960 000 tonnes de déchets recyclables parmi les 3,5 millions de tonnes annuelles d’ordures ménagères franciliennes, autant de ressources qui seront incinérées au lieu d’être recyclées…

Le système actuel de collecte (bacs individuels ou bornes d’apport volontaire) permet en effet à la population de se débarrasser de ses déchets, mais il est loin d’être optimal : en France, seule 1 bouteille plastique sur 2 est recyclée ! Face à l'enjeu de l'atteinte des objectifs nationaux de recyclage et dans le contexte volontariste actuel en faveur de la réduction des émissions de CO2, suite à la COP 21, au Grenelle de l’environnement, voire depuis le Protocole de Kyoto en 1997, le dispositif mis en oeuvre à Drancy constitue une solution pouvant conduire à l'amélioration des performances de recyclage.

Vers un retour de la consigne ?

Notons qu'à plus grande échelle, l’Allemagne a réglé le problème avec succès depuis 2006 en consignant tous les emballages vendus sur son sol. A l'heure où sont rediscutés les agréments des éco-organismes, il pourrait être intéressant d'intégrer dans leurs barèmes aval la possibilité d'un retour de la consigne et d'un soutien au déploiement de ce type d'initiatives.

 

 

 

Derniers Tweets

GNVolont’air, un appel à projets régional pour le déploiement du #GNV #énergie https://t.co/QH1pLVjfLE
Seulement 5 des 17 objectifs de #développementdurable de l’UE montrent des progrès #transitionécologique https://t.co/sFBY3537FO
RT @tomrafrance: Toute l'équipe #Tomra vous accueille sur le Salon des Maires et des Collectivités Locales (H3P75) pour vous présenter ses…
Le grenoblois Siebec reprend Sofraper | Bref Eco: https://t.co/uJYn05yccE
Precia Molen finalise deux nouvelles acquisitions | Bref Eco: https://t.co/GKBnrJS42k

RSS

 Contact 

Echos Concept

Tel : 06 51 237 267

Courriel

Votre agenda


 

 ECHOS CONCEPT Infos 

Suivez les actualités d'Echos-Concept et de la transition écologique, et l'agenda des événements professionnels qui vous concernent.

Cliquez ici pour vous abonner.

 


 

L'Actu d'Echos Concept

Echos Concept rejoint Médias pour un Futur Durable

Bonne nouvelle pour la transition écologique en Auvergne Rhône-Alpes !

Médias pour un Futur Durable, éditeur d’Enviscope.com a lancé début 2017 un projet de développement de ses activités en vue de devenir un acteur régional majeur de l’information et de la communication scientifique et technique à destination des professionnels de l’environnement et du développement durable.

Première étape de cette évolution, Echos Concept rejoint Médias pour un Futur Durable en vue de la construction d’une offre complète et inédite à destination des acteurs économiques de la transition écologique en région Auvergne-Rhône-Alpes et sa périphérie (Suisse Occidentale, Arc Alpin, Vallée du Rhône, Sud Bourgogne…)

Depuis 2012, Echos Concept met au service des PME et associations professionnelles du secteur des éco-technologies une gamme de prestations de communication B to B adaptée à leurs besoins spécifiques : création de contenus (articles web, communiqués, newsletters), relations presse, community management, organisation et animation d'événements…

De son côté, Médias pour un Futur Durable édite depuis 2007 Enviscope.com, site d’informations BtoB sur l’environnement et le développement durable en région. Enviscope propose également des animations événementielles, des prestations de communication scientifique et technique et des formations.

Désormais, les entreprises, institutions, centres de recherche et leurs réseaux actifs dans les domaines de la transition écologique bénéficieront avec Enviscope de possibilités optimisées de communication et d’information avec d’un côté l’assistance à la construction de messages, de contenus web, papier ou vidéo et d’événements efficaces en toute connaissance des cibles, appuyée des moyens de diffusion d’un véritable média spécialisé, et de l’autre un accès aux informations qui leur sont indispensables, avec toutes les possibilités de sélection et d’alertes offertes par le numérique.

N'hésitez pas à nous contacter pour plus d'infos.

Free business joomla templates

Distributed by SiteGround