Vous êtes ici : AccueilBlogCommuniquésTOMRA Sorting Recycling publie un e-book pour aider les recycleurs à rendre leurs exportations vers la Chine compatibles avec la norme "Epée Nationale"

TOMRA Sorting Recycling publie un e-book pour aider les recycleurs à rendre leurs exportations vers la Chine compatibles avec la norme "Epée Nationale"

Ce document téléchargeable vise à rassurer les centres de recyclage sur la disponibilité de solutions techniques pour répondre aux nouvelles exigences chinoises en matière de pureté des matériaux.

Bateau - echos-concept.comTOMRA Sorting Recycling publie un e-book de conseils sur la façon de respecter les nouvelles règles très strictes pour l’exportation de matériaux recyclables en Chine. Ce document vise à répondre aux préoccupations générales des professionnels du recyclage concernant la norme « Epée nationale » de la Chine, introduite à l'Organisation Mondiale du Commerce en juillet 2017 et pleinement appliquée depuis le 1er mars 2018. Celle-ci exige en effet des niveaux de pureté très élevés pour les matériaux recyclables entrant dans le pays. Cette norme devrait être étendue pour concerner 16 matériaux d'ici la fin de l'année, et 16 autres matériaux supplémentaires fin 2019.

La norme « Epée Nationale » a provoqué une onde de choc au sein de l'industrie du recyclage en imposant que de nombreuses matières recyclables arrivant en Chine soient pures à plus de 99,5%. Ce niveau d’exigence est significativement supérieur aux taux de pureté de 90 à 95% précédemment admis et a dès à présent des conséquences importantes : la Chine est en effet le premier importateur mondial de matériaux recyclés.

L’e-book de TOMRA explique pourquoi, pour les entreprises qui s'efforcent de répondre à la nouvelle norme, l’emploi de davantage de trieurs manuels n'est pas une option durable, et pourquoi les solutions automatisées de tri optique sont financièrement plus appropriées. La publication (en anglais) - intitulée «Épée nationale – Inutile d’avoir peur !» - est disponible en ligne sur https://leads.tomra.com/ebook/press/ et téléchargeable gratuitement.

Exporter des matériaux recyclables sera désormais plus coûteux

Le document s'ouvre sur une analyse factuelle de la situation, avertissant qu'il ne sera pas possible pour les recycleurs de trouver un marché de substitution dans un pays unique pour exporter leurs déchets. Les installations de recyclage vont probablement devoir répartir leurs exportations entre plusieurs pays, ce qui augmentera leurs coûts de vente. On peut également s'attendre à des augmentations de coûts de transport, car si les navires qui transportent des déchets vers la Chine sont généralement en mesure d'effectuer un voyage de retour rentable avec des biens de consommation, ce n’est pas le cas pour nombre d’autres pays pour lesquels les transporteurs exigent souvent un paiement supplémentaire pour financer leur retour à vide.

La solution à ce nouveau défi passe par une amélioration de la qualité des matières recyclables en éliminant davantage d'impuretés.

Une solution à court terme pour améliorer les niveaux de pureté en conservant les équipements de recyclage existants est de ralentir les convoyeurs et d'ajouter des trieurs manuels à l'étape finale du tri. Cette approche peut sembler attrayante car elle nécessite peu d'investissement initial, mais à long terme, elle augmente considérablement les coûts d'exploitation. L'ajout de deux ou trois trieurs manuels fera facilement gonfler les coûts de traitement annuels de 80 000 € ou plus, tandis qu’une vitesse plus lente pèsera sur la productivité et le chiffre d’affaires.

Améliorer les équipements est plus cohérent

Une meilleure solution consiste à améliorer le process de recyclage en y ajoutant des technologies modernes ou en construisant une nouvelle installation. Le nombre de trieurs manuels requis est ainsi réduit, et la main d’œuvre utilisée plus efficacement, d’où une réduction des frais généraux et des coûts d'exploitation à long terme. Les coûts d’investissement dans les nouveaux équipements sont rapidement récupérés grâce à une productivité accrue.

Le document reconnaît que certaines mises à niveau requièrent des ajouts d’équipements complets et davantage d'espace, mais d'autres technologies peuvent être ajoutées sur des équipements existants sans nécessiter beaucoup d'espace ni d’investissement lourd. Par exemple, le nouveau système de détection d'objets par Laser (LOD) de TOMRA peut être monté sur la même plate-forme que les systèmes AUTOSORT et FINDER pour détecter des matériaux tels que les plastiques noirs, le caoutchouc et le verre, ou encore retirer les circuits imprimés. La technologie laser de TOMRA augmente les niveaux de pureté du process jusqu'à quatre pour cent, permettant ainsi aux recycleurs de répondre aux exigences de pureté de la Chine sans augmentation significative de la consommation d'énergie et des coûts.

Pour les produits non ferreux tels que le Zurik et le Zorba, les opérations de récupération peuvent atteindre les niveaux de pureté exigés par « l'Epée Nationale » grâce à la combinaison des technologies des machines X-TRACT et COMBISENSE de TOMRA. En faisant passer le Zorba à travers une unité de transmission à rayons X pour séparer l'aluminium des métaux lourds, X-TRACT permet d’atteindre une pureté en aluminium de 98 à 99 %. À partir des métaux lourds restants, COMBISENSE récupère ensuite des fragments valorisables de cuivre, de laiton et de métaux gris.

En complément de ces machines, la technologie LIBS de TOMRA (spectroscopie sur plasma induit par laser) utilise un laser pour monitorer toute la largeur du convoyeur, éliminant la nécessité complexe et coûteuse de séparer les matériaux en flux simples. Pour la séparation de différents alliages d'aluminium corroyés, ceci permet d’atteindre des précisions de tri de 99 % (ou plus) avec des débits élevés de trois à sept tonnes par heure.

Tom Eng, vice-président et directeur de TOMRA Sorting Recycling, a commenté : «L’Epée Nationale a naturellement été une source de grande préoccupation pour de nombreux industriels du recyclage, en particulier pour les sites qui n'atteignent pas encore des niveaux aussi élevés de pureté. L’e-book de TOMRA répond à ce défi et montre que les solutions techniques nécessaires existent déjà. Investir dans les nouvelles technologies permettra aux entreprises de se conformer à de nouvelles réglementations plus strictes, qu'elles viennent de Chine ou d'ailleurs dans le monde. De plus, leurs clients les paieront plus cher pour un produit de qualité supérieure. »

Télécharger le communiqué de presse

 

 

 

 Contact 

Echos Concept

Tel : 06 51 237 267

Courriel

Free business joomla templates

Distributed by SiteGround